lundi 28 septembre 2015

Chaussette Tardis [Abandon]

Que le retour des vacances est dur ! (oui, je suis rentrée depuis 3 semaines... et ?)
Et... Je n'ai rien à vous montrer. J'ai fait des nail-art sur ma BFF en vacances [Mon Dieu, BFF ?? Tu as 28 ans, bordel ! C'est quoi ce vocabulaire de djeuns ?!] mais je n'ai pris aucune photo - j'étais complètement dans l'instant présent, comme Bouddha. Ensuite j'ai oublié cette petite chose qu'on appelle la dignité et/ou la classe, et j'ai dit "no soutif pendant mes vacances", et aussi "charcut' et vin à volonté !" et j'ai eu pleiiiiiin d'acné, et l'absence de preuve photographique est une très bonne chose.
Bref, les vacances, c'est cool.

Mais sinon j'ai beaucoup lu et tricoté. 

Mais je n'ai pas fini, alors je n'ai rien à montrer.

J'ai arrêté de coudre aussi, parce que mon petit chat s'est mis à devenir tyrannique et m’empêchait d’accéder à mon atelier (et si j'y allais quand même... je le regrettais amèrement). Ces dernières semaines ont été plus ou moins apocalyptiques, en fait. Et quand mon petit chat s'est mis à attaquer ma grande minette, et qu'il a fallu gérer des plaies ouvertes et compagnie, il a fallut que je me sorte un peu la tête du sable (pour ne pas dire les doigts de mon orifice naturel), et que je prenne une décision. 

Et nous voici à la rentrée, j'ai l'impression que 6 mois sont passés depuis la dernière fois que je suis venue ici... mais, hé ! en vrai ça fait à peine plus d'un mois, c'est pas trop la loose en fait ! Et entre mes vacances façon divinité asiatique soixante-huitarde et mes soucis des semaines qui ont suivis (où j'ai dû remettre mon soutien-gorge), eh bien je n'ai rien foutu. 

Ah.

Si.

J'ai démonté un truc.
(C'est-y pas symbolique ça ?)

Pour la petite histoire, il y a à peu près 1 an, je voulais tricoter des chaussettes Tardis à mon copain pour noël. Je n'avais jamais tricoté en rond, jamais utilisé d'aiguilles circulaires, jamais rien fait de plus compliqué qu'une écharpe, mais je m'étais dit, très naïvement, que ce serait fastoche et vite fait. Et que ça serait encore mieux que l'écharpe du 4e Docteur.
Deux semaines avant noël, étant toujours sur le bout du pied, en galérant, et en tricotant chaque fois que mon copain n'était pas à la maison (donc pas assez souvent), je me suis dit (naïvement, toujours) que je le finirais pour la Saint Valentin. Ou pour l'anniversaire de nos 4 ans, en mars. Ou pour son anniversaire, en mai. Ou au pire, à noël 2015.
Sauf qu'au printemps, plus de copain. (a.k.a 2015 n'est clairement pas mon chiffre porte-bonheur)
Après réflexion, je me suis dit que j'allais au moins en finir une, histoire de l'avoir fait. 
Sauf que... eh bien j'ai fait un grand méchant bad en tricotant. Genre angoisses, pleins de souvenirs qui remontent, beaucoup de tristesse... C'était beaucoup à gérer pour juste finir une chaussette que je ne mettrais même pas car je suis loin de chausser du 46 (je suis plutôt dans la catégorie 10 tailles en dessous). 
Donc après réflexion, j'ai jugé que ça n'en valait absolument pas la peine.

Mais je vous montre quand même, parce que c'était un peu la classe :


J'ai adoré faire ces effets !
Ce qui a fini de me convaincre que ça ne servait à rien de continuer, c'est que ma chaussette avait plein de défauts (j'ai dû zapper des trucs en tricotant, je pense) : à certains endroits, j'avais des trous (et impossible de comprendre où était ma bourde) :




 Je m'étais dit qu'il serait touché par le cadeau même avec pleiiiins de défauts... Bon, vu qu'il n'y a plus de "il", plus d'amour inconditionnel-malgré-les-défauts, plus de raisons de continuer tout ça...

J'aurais bien voulu voir si j'étais capable de tricoter les lettres, et les cases blanches...


Et voilà maintenant ce qu'il reste de tout ça :

Tant d'heures et de souffrances... pour ça !!

Voilà voilà.
Nan mais en vrai je garde le moral hein ! En me relisant j'ai l'impression d'apparaitre déprimée. C'est pas le cas, rassurez vous ! Je vais même plutôt bien. Certes, j'ai des moments de très grand vide, et souvent, les week-ends, j'ai carrément des sursauts d'euphories qui suivent des moments de désespoir total. Mais la seule question qui vaut la peine d'être posée dans mon cas, c'est : "est-ce que je peux vraiment vivre sans prendre la pilule et/ou traitement qui stabilise un peu mes hormones ?"

Allez, je reviens bientôt, avec moins de problèmes de filles et plus de trucs à montrer ! ;)
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. dommage elle avait l'air chouette cette chaussette!

    ou as tu trouvé le modèle? il m’intéresse

    bon courage pour le reste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof, tu as vu les trous ? C'est immettable ! Ou alors pour avoir les orteils dehors... Ça peut être un concept. Je pense que me lancer sur du tricot circulaire avec des chaussettes en premier projet, c'était un poil trop ambitieux ;)
      Le modèle vient de Ravelry. Je suis partie de celui-ci : http://www.ravelry.com/patterns/library/tardis-socks-my-version
      Sachant que pour le pied, j'ai mixé avec cette explication (plus simple... et en français !) : http://www.tricotin.com/fr/downloadable/download/sample/sample_id/26/

      J'ai hâte de voir ta version si tu t'y colles :)

      En tout cas, merci Séléné :)

      Supprimer