lundi 7 juillet 2014

Coudre le jersey


J’ai passé ces derniers mois à tenter de résoudre un problème. Un problème qui me semblait insolvable.
 


Coudre du Jersey.
 
(à la machine, sans surjetteuse)
 


J’ai tout tenté, je suis passé en boutique Singer pour me faire conseiller, dans des merceries, j’ai regardé des vidéos, j’ai lu des livres, des blogs, j’ai eu envie de bruler le tee-shirt que j’essayai de faire. Quoi que je fasse, mes ourlets ressemblaient à ça :





 
Et une fois sur deux, mon aiguille cassait.
 
Des dizaines d’aiguilles et des kilomètres de fils plus tard, j’ai vaincu !
 

Quelques pistes si vous avez le même problème que moi :
 
- Pour commencer, si vous voyez que ça coince, prenez une chute de tissu pour faire vos essais. Ne faites pas confiance à cette petite voix qui vous dit « ce coup-ci, je le sens bien, ça va marcher ! ».
Non, ça ne marche pas (j’ai essayé).
Et au bout d’un moment, c’est redondant, de re-re-re-découdre son beau tee-shirt. Sans compter que ça abîme le tissu.
 
- Privilégiez un fil de bonne qualité. J’ai appris, lors de mes innombrables recherches, que les boîtes contenant plusieurs bobines de fils de couleurs sont bien souvent plus à destination d’un travail de broderie qu’assez costaud pour supporter de la couture à la machine.
On m’a conseillé du fil 100% coton pour ne pas avoir de mauvaises surprises.
 
- Vérifiez que vous utilisez l’aiguille adaptée. Il existe des aiguilles spéciales pour ce genre de tissus, avec une « micro boule » qui accroche mieux le tissu (car, comme on peut le voir sur ma photo, je manquais beaucoup de points). J’ai acheté la mienne chez Singer, sur conseil du vendeur, mais ça doit exister partout.
Il parait qu’il existe des aiguilles doubles et que c’est magique. Personnellement, je n’ai pas essayé, et j’ai réussi à coudre mon tissu malgré tout. Donc je n’en parlerai pas ici (mais peut-être une prochaine fois !)

 
- Ensuite, le monsieur de Singer m’a conseillé les points extensibles – de toutes façons, un point droit sur un tissu élastique, c’est la casse assurée. Plusieurs choix possibles pour moi : point droit élastique, zigzag, point overlock.
J’ai opté pour l’overlock, comme vous pouvez constater.
 
J’ai donc fait mon shopping qualité, prête à vaincre ce fichu jersey !
 

 
Même résultat.
 
J’ai donc persévéré :
 
- J’ai repris la notice d’utilisation de ma machine. C’est une mine d’information ! D’ailleurs j’ai décidé de la garder à portée de main.
A savoir : vous pouvez assez facilement retrouver les notices sur internet, c’est bien pratique.
 
- J’ai bougé un peu les tensions du fil. Il faut faire des essais, il n’y a pas de secrets. C’est là où vous êtes content d’avoir votre petite chute de tissu et de ne pas avoir à redécoudre à chaque fois.
Moi j’ai du diminuer un peu la tension du fil (0.5), sinon certains points sautaient à la couture.
 
- Mais là où tout a changé, c’est quand j’ai changé de pied. Sur conseil de ma notice, j’ai mis un pied bourdon. A vue de nez, on peut se demander ce que ça peut bien changer. Et pourtant, voilà ma couture :

  

 
J’ai vaincu le jersey !
 
 
Même si le chemin a été long, je pense que toutes les étapes ont servis à quelque chose. Peut-être que si je n’avais pas changé de fil, mes coutures seraient inégales même avec mon super pied bourdon. Allez savoir.
 
J’espère vous avoir donné des pistes !!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire